© Lalaklak. 6, rue Célu, Croix-Rousse, 69004 Lyon  /// 06 84 23 59 22 ///  claire@lalaklak.com /// conditions générales de vente

Mes chouchous

SUIVEZ-MOI !

Vous vous ennuyez ?! Masking Tapez !

19/10/2015

1/6
Please reload

Je teste la startup attitude avec Vluv

22/02/2019

1/4
Please reload

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Pinterest téléchargement

Après le tapis de sol, le tapis dans le sol

// TUTORIEL //
Pour plusieurs raisons, on ne peut pas toujours mettre un tapis où l'on veut…

 

_© lalaklak

 

#1 à cause des miettes, du vin ou autres tâches.

Tu ne peux pas faire attention un peu, dis, non mais !

 

#2 à cause que ça glisse.

Et aaaaïe, un poignet ! Hôpital, plâtre, dessins rigolos dessus comme quand on était petit… ou pas.

 

#3 à cause que ce n'est pas pratique pour nettoyer.

Il faut le plier, le secouer avec des bras de Musclor, passer en dessous, au-dessus… 

 

#4 à cause qu'on peut pas ouvrir la porte.

Et oui, c'est pas ben commode, quoi !

 

Je vous laisse trouver votre raison pour mettre en pratique cette idée simple et habiller un sol nu.

 

Ici, c'est la dernière raison. Le sol était en comblanchien (de la pierre de hall d'immeuble des années 90). Très froid et austère ! On ne pouvait pas changer le sol à cause du manque d'espace sous la porte d'entrée. Même un simple lino de 2 mm ne passait pas. Quant à casser la dalle, trop de travaux pour un minuscule espace. 

Indémontable, indécoupable, ce bloc porte monolithique nous a obligés à nous creuser les méninges. Et c'est comme ça que l'idée est née !

 

Le plus compliqué a été de trouver mon bonheur au rayon des pochoirs. Sur ce site décopochoirs.com, vous en trouverez un bel éventail… De quoi bien vous casser la tête.

 

À l'attaque !

Après l'avoir bien nettoyé et dégraissé, nous avons repeint le comblanchien avec de la peinture de sol grise, 2 couches. Attention à bien calculer votre coup, vous ne pourrez plus passer à l'endroit peint pendant un moment.

 

Pour nous, comme c'était l'entrée de l'appart, des toilettes et de la salle de bain, cela a été un gros point logistique. On peignait en fin de journée et on découchait le temps que la peinture sèche. On se retrouvait sur le palier avec notre pot de peinture, nos rouleaux et pinceaux… à chaque couche ! :-)

 

Pour garder les outils en bon état (impossible de les nettoyer sur le palier), nous les avons emballés dans un sac poubelle, les manches à l'extérieur. Ainsi les pinceaux n'ont pas séché et le lendemain, nous avons pu passer notre 2e couche sans souci.

 

Enfin, nous avons soigneusement quadrillé avec du scotch de peintre les différents emplacements. Le travail préparatif est minutieux et un peu long.

 

Et carré après carré, en alternant pour laisser le temps à chaque carré de sécher, on a créé notre tapis pochoir, toujours avec de la peinture de sol, mais blanche.

 

_© lalaklak

 

À VOUS DE JOUER MAINTENANT !

Please reload

Laissez un commentaire…