© Lalaklak. 6, rue Célu, Croix-Rousse, 69004 Lyon  /// 06 84 23 59 22 ///  claire@lalaklak.com /// conditions générales de vente

Mes chouchous

SUIVEZ-MOI !

Vous vous ennuyez ?! Masking Tapez !

19/10/2015

1/6
Please reload

Je teste la startup attitude avec Vluv

22/02/2019

1/4
Please reload

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • Pinterest téléchargement

Dessine-moi un meuble à 5 pattes !

// ATELIER //

Vous l'aviez découvert comme début laborieux sur SketchUp. Du dessin 3D au tas de planches au milieu du salon, voici l’histoire d’une métamorphose.

 

 

 comment en est-on arrivé là ?
À CAUSE de ma formation de déco ! J'ai fait un petit exercice de zoning (répartition des espaces et des circulations) sur mon chez-moi et en a découlé une transformation salutaire.
Le gros défaut initial ? Un manque de tables de travail et un emplacement des ordis dans un contre-jour fort fâcheux. Tout simplement, on se flinguait les yeux !

 

Hop ! hop ! Qu'à cela ne tienne, nous déplaçons les meubles, nous ajoutons un espace de travail, et tout ça, tout ça… Ultra pratique mais… Moche ! D'où la conception de ce nouveau meuble qui a débouché sur ce tas de planches au milieu du salon.

C'est bien beau sur le papier, mais dans la réalité, il vaut mieux avoir 2 têtes bien faites ou simplement bien méthodiques.

La première, pendant la conception, pour réfléchir à un montage simple : on n'est pas menuisier, non plus. Ce sera 2 caissons l'un sur l'autre.

La deuxième, au moment de calculer les dimensions des planches : parce que les épaisseurs, c'est pas du 20 mm, mais 18 ou 22 mm… juste histoire de te compliquer la vie.
« Bonjour ! Je voudrais 20 planches. Alors, une de 146,2 x 51,6 mm ; 5 de 23,8 x 210 mm… »
Bref ! Tu croises les doigts pour que tes calculs soient exacts. 

 

 ce qu'il vous faut, la liste non-exhaustive et adaptative

• Donc un "mari" (femme/enfant/ami/copine/potos…) matheux et bricoleur,
• Beaucoup de MDF coupé aux mesures par le magasin de bricolage,
• Une brouette de vis, clous tête d'homme et vernis satiné,
• 2 belles planches en chêne, de la colle à bois,
• et des baguettes de hêtre à la pelle.


 étape 1 : les courses, le casse-tête

• Tu trouves quelqu'un qui a un monospace, car certaines planches font 2,10 m sur 80 cm et que tu en as beaucoup.

• Tu laisses ta liste à rallonge au Monsieur de la découpe bois qui te donne un délai de 2 jours. Tu reviens 1 semaine plus tard, y'a trois planches de découper. Tu râles… Non, plus fort ! Tu reviens le lendemain et miracle, tout est là.
• Tu retournes au magasin pour les bricoles et tu passes 3h à errer dans les rayons à la recherche de la super idée pour créer un système de roulettes sur rail. 


 étape 2 : le lattis, c'est joli, mais…
Bon, c'est un peu ce qui sauve le meuble aux dimensions hors-norme d'un effet mastoc.
Mais que de calculs et de patience pour avoir un écartement égal entre chaque tasseaux, une découpe et un cloutage régulier. 

 

 étape 3 : le caisson de base
Plus grand qu'un lit une personne, il cache un coffre sur toute la longueur (ou panic room 😱puisque l'on tient allongé à l'intérieur) pour ranger les trotinettes et chaussures. Côté salon, on l'habille de portes coulissantes en lattis.

 

 étape 4 : le caisson haut bibliothèque
Beaucoup de petites planches pour les étagères. Le bureau vient se glisser dedans pour faire corps avec le meuble. Au bout du compte, il a fallu un WE et une heure tardive pour finir de monter le meuble. 

 

 étape 5 : la finition
À chaque soir de la semaine, sa petite couche de vernis satiné.
Enfin, le vendredi, collage des planches en chêne. On place les bouquins les plus lourds pour faire du poids pendant la nuit et rangement.

 

 Et… Tada ! Le voilà !
Et nous sommes ravis, ravis ! Une vraie équipe de choc !

 

 

Please reload

Laissez un commentaire…