Voir les avis sur Bilik
top of page

Croix-Rousse à la Prévert! 1 jardin, 1 canut, 4 étages, 1 chat et 1 décoratrice

// RÉNOVATION // À Lyon, sur la colline de la Croix-Rousse, ce canut, ancien atelier d'artiste, se métamorphose en agence de décoration au rez-de-chaussée et en appartement au rez-de-jardin. C'est là où l'agence Lalaklak a posé ses valises et son chat !

_ © diaporama : Anna Vazeille © conception : Lalaklak

 

ANNÉE | 2018

LIEU | Lyon

BUDGET TRAVAUX | 280 000 €

BUDGET CONCEPTION | Mon temps de décoratrice

DURÉE | 10 mois

INTERVENTION | Rénovation totale, décoration, suivi de chantier

 

Est-ce encore utile de vous présenter les canuts ? Ancien lieu ouvrier, ils logeaient les familles de soyeux (les tisserands) et leur métier à tisser Jacquard d’où leur grande hauteur sous plafond. Mais au XXe siècle, les canuts sont peu à peu transformés en logements. L’espace est cloisonné et les plafonds rabaissés pour économiser le chauffage. Mais ça, c’était avant ! Les nouveaux acquéreurs de canuts veulent leur redonner leurs charmes d’antan : plafond à la française et mezzanine.

AVANT

Un appartement à l'étage et un atelier d'artiste au rez-de-jardin

Le canut que je vous présente ici se divisait en deux parties distinctes : en rez-de-jardin, l'atelier de l'ancienne propriétaire, plasticienne. Au RDC, son appartement avec 2 chambres en mezzanine et de nombreuses estrades... Mais pourquoi tant d'estrades !


Il y a 186 m2 au sol qui se répartissent sur les deux niveaux avec chacun sa mezzanine en carrez. Les deux canuts sont reliés par un escalier, colonne vertébrale tout en bois. Les lieux sortent de la fin des années 80 et sont donc un peu datés. Le nombre d'estrades et de mezzanines ne met pas en valeur tout l'espace de ces canuts de 4 mètres de hauteur sous plafond. L'espace est bien là, mais il faut tout restructurer ! Car 165 m2 carrez avec seulement 2 chambres, le compte est un peu court.


Le rez-de-jardin, l'atelier

Le choix de l'ancienne propriétaire a été de privilégier son lieu de travail en gardant l'atelier au niveau du jardin, choix moins onéreux en travaux également. Il est donc difficile de se projeter pour y habiter. Pourtant, c'est cet étage que nous avons décidé d'habiter pour profiter pleinement de la véranda et des 40 m2 de jardin au cœur de la Croix-Rousse.


Pour l'instant, il n'y a rien d'autre que des grands murs blancs habillés des œuvres d'art de l'ancienne propriétaire, une grande table sur tréteaux et un banc. Une décoration limpide ! L'espace sous mezzanine est cloisonné et sert de bureau. Quant à la mezzanine, elle sert de lieu de stockage ouvert pour les tableaux.

Seul confort spartiate, un évier pour nettoyer pinceaux et autres ustensiles et des toilettes sur la mezzanine.

Il a fallu un peu d'imagination, beaucoup d'investissement, de temps et de travaux pour faire de ce canut un bien hors-norme.


Les travaux débutent par le rez-de-jardin

Les travaux se sont déroulés en 2 temps d'environ 5 mois. Nous avons posé nos valises au RDC, appartement de l'ancienne propriétaire tout confort, même s'il n'était pas à notre goût. De là, j'ai pu suivre le chantier au rez-de-jardin. Un suivi de chantier comme les artisans adorent, car ils m'ont sous la main à longueur de journée à 2 pas. Puis, vice-versa, une fois, le rez-de-jardin fini, nous avons déménagé d'un étage et attaqué le RDC, mes bureaux.


Dans le grand atelier, nous avons décidé de créer un espace ouvert, chaleureux et accueillant, mais en réalité sans déplacer tant que ça, les volumes.

La difficulté principale résidait dans une descente d'eau très haute avec laquelle il fallait composer. Elle a été le point central de ma réflexion.


Problème résolu : les toilettes restent sur la mezzanine, la salle d'eau à mi-palier et la cuisine en bas. Quelques estrades et cloisons élaguées, une mezzanine reculée pour obtenir l'effet loft recherché.


La vraie mauvaise surprise a été l’état du plancher ancien sous les plaques d’aggloméré qui le masquaient. Il était pourri par l’eau qui s’infiltrait par la véranda. Contre mauvaise fortune, bon cœur, nous en avons profité pour isoler le sol des caves et installer un chauffage au sol électrique. Une petite contre-pente devant la véranda, et hop ! Nous avons gagné en salubrité et permis de la rendre étanche en cas de pluie !


Les travaux au RDC sont moins impressionnants. On a surtout redonné de la respiration, en ouvrant les cloisons avec des verrières et en agrandissant les circulations.

 _AVANT : Vue générale rez-de-jardin : les murs sont blancs et le sol recouvert d'aggloméré peint
_AVANT : Vue générale rez-de-jardin : les murs sont blancs et le sol recouvert d'aggloméré peint

_PENDANT LES TRAVAUX : on casse tout et on recommence !
_PENDANT LES TRAVAUX : on casse tout et on recommence !

_ APRÈS : vue générale cuisine rez-de-jardin © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue générale cuisine rez-de-jardin © Photographie Anna Vazeille


DES CANUTS MAGNIFIÉS SUR LE LONG TERME

Les canuts ont été rénovés avec une volonté d'isolation pour un confort thermique et économique :

• des double-vitrages solaires et des jalousies lyonnaises pour diminuer la chaleur l'été,

• de la laine de roche pour isoler les murs et éviter la déperdition l'hiver,

• un chauffage au sol électrique pour une chaleur répartie sur toute la pièce et ne pas chauffer inutilement les 4 m sous plafond,

• et pour finir, ne pas oublier une VMC qui dessert toutes les pièces d'eau pour une bonne aération.



LE REZ-DE-JARDIN, UNE PÉPITE BIEN CACHÉE

Une grande pièce de vie pour un effet loft

L'espace salon est délimité par un papier peint bleu nuit. Sur le mur en face du canapé, une porte dérobée (cachée derrière le côté graphique de la peinture) donne accès à un débarras.


Une cuisine Ikea toute équipée, très fonctionnelle, prend place face à la véranda. Elle jouxte la partie salle à manger qui peut accueillir jusqu'à 12 convives. Chaque meuble a été pensé pour que les rangements soient optimisés et au plus proche de leurs usages. La cuisine est délimitée par une grande presqu'île qui permet de cuisiner face aux invités ou tout simplement de se retrouver. Avant les travaux, l'évier était isolé dans une petite pièce sur estrade. Maintenant, vous vous battrez pour laver la vaisselle face au jardin !


Chaque détail est étudié, du fauteuil-hamac pour se relaxer, à la cheminée au bio-éthanol, en passant par la Box TV dont les prises sont cachées sous l'escalier en métal noir larmé.


Bureau avec vue sur le jardin

Sous la mezzanine, nous avons créé l'impossible ! Dans ces 4.5 m2, se trouve un bureau fonctionnel et convertible en un clin d'œil en chambre pour un parent et son enfant dans une ambiance rétro revisitée.


Un papier peint doré et des cadres d'illustrations botaniques amènent un côté végétal. Les meubles ont été conçus sur mesure. Et oui, c'est un lit escamotable qui se cache dans ce grand meuble et c'est pour cela que le bureau est à hauteur de plan de travail !⁣ La verrière permet de profiter davantage de la lumière naturelle en journée. Le soir, on baisse les stores pour plus d'intimité.

_ APRÈS : vue du bureau © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue du bureau © Photographie Anna Vazeille
_ APRÈS : close-up papier peint & cadres botaniques © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : close-up papier peint & cadres botaniques © Photographie Anna Vazeille


Une circulation naturelle entre la chambre, les dressings et la salle d'eau

Pour aller de la chambre à la salle d'eau, on passe devant les dressings très accessibles et le panier à linge. La salle d'eau est à mi-palier pour une bonne hauteur de douche. La vasque est en surplomb au-dessus du plafond de la cuisine pour gagner de la place et plein de rangements. Ce qui permet de loger une douche italienne de 160 cm et des commandes déportées.

Les toilettes ont été refaits pour qu'ils soient davantage fonctionnels et cosy avec un lave-main et un papier peint champêtre.

_ APRÈS : vue de la salle de bain © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue de la salle de bain © Photographie Anna Vazeille

_ APRÈS : vue des toilettes © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue des toilettes © Photographie Anna Vazeille


Chambre parentale en mezzanine

Située sur la mezzanine, la chambre reste brute avec juste un plancher boucaud vernis. La verrière sur mesure à mi-hauteur laisse le regard s’échapper avec une vue plongeante sur l’espace de vie.


_PENDANT LES TRAVAUX : construction de la mezzanine pour accueillir la chambre
_PENDANT LES TRAVAUX : construction de la mezzanine pour accueillir la chambre

_ APRÈS : vue de la chambre © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue de la chambre © Photographie Anna Vazeille

_ APRÈS : close-up © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : close-up © Photographie Anna Vazeille


Le petit plus...

La véranda est idéale en mi-saison pour prendre un repas ou lire un livre. Pour habiller le mur, nous avons posé un papier peint d'extérieur à imprimé tropical. Nous avons également posé des lames de terrasse sur le vieux carrelage flammé des années 70.


Quel plaisir de pouvoir trouver un espace vert de 40 m2, petit havre de paix en plein Lyon, au cœur de la Croix-Rousse. C'est le petit plus qui m'a fait craquer ! Composé d'une terrasse, d'un barbecue et d'un cabanon, ce jardinet vous fait vivre l'été en ville d'une autre façon !

_ APRÈS : vue de la véranda © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue de la véranda © Photographie Anna Vazeille

_ APRÈS : close-up meuble de la véranda © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : close-up meuble de la véranda © Photographie Anna Vazeille



LES MULTIPLES FACETTES DU REZ-DU-CHAUSSÉE

Des bureaux avec leur entrée indépendante

Il était important que l'espace occupé par mon entreprise soit bien identifié et cloisonné. J'ai donc dédié un étage (ou presque) de mon appartement au travail. Je l'ai pensé comme un espace de bureaux partagés ou coworking, ainsi je partage mes bureaux et du business avec trois architectes.


Cependant, l'espace est modulable, car indépendant avec chauffage, ballon, sous-compteur, cuisine, salle d'eau et chambres. Un potentiel appartement indépendant, dans mes bureaux indépendants, dans mon appartement... Vous avez suivi ?!

_AVANT : vue générale rez-de-chaussée
_AVANT : vue générale rez-de-chaussée

_ APRÈS : vue générale rez-de-chaussée © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue générale rez-de-chaussée © Photographie Anna Vazeille


Une entrée indépendante avec un espace d'accueil

L'entrée est volontairement sombre, tout en étant accueillante pour que l’on soit attiré par la luminosité de la pièce de vie. Le meuble sur mesure dissimule les parties techniques comme un sous-tableau et une VMC.


_ APRÈS : vue sur la niche d'accueil © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue sur la niche d'accueil © Photographie Anna Vazeille

Une salle d'eau apaisante

L'ancienne salle de bain était très grande. N'ayant pas l'utilité d'une baignoire et d'une double vasque, nous avons décidé de diminuer la salle d'eau au profit de l'entrée. Nous avons installé une douche en Wedi, une simple vasque et ajouté des toilettes. Les toilettes se nichent derrière un petit retour de cloison qui délimite l'espace. Un grand miroir illumine la pièce et les rangements cachent également un ballon. La porte de la salle d’eau a été déplacée pour ne plus donner sur la pièce de vie. On se laisse porter par les vagues du papier peint et les masques africains… On adore !


 _AVANT : vue générale salle de bain
_AVANT : vue générale salle de bain

_ APRÈS : vue sur la salle d'eau © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue sur la salle d'eau © Photographie Anna Vazeille


Une cuisine ouverte

La cuisine était cloisonnée et se trouvait être le passage obligé de l'entrée à la pièce de vie. Nous avons cassé deux des cloisons pour une vue directe de l'entrée sur le coworking. Pour délimiter les espaces, nous avons réutilisé notre meuble sur mesure: bibliothèque côté pro et table pour manger côté cuisine. Nous avons peint la niche du faux plafond en jaune pour illuminer la pièce.


_AVANT : vue générale cuisine
_AVANT : vue générale cuisine

 _PENDANT LES TRAVAUX : démolition de la cloison de la cuisine et des estrades
_PENDANT LES TRAVAUX : démolition de la cloison de la cuisine et des estrades

_ APRÈS : vue sur la cuisine ouverte © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue sur la cuisine ouverte © Photographie Anna Vazeille


Un grand espace ouvert, idéal pour le coworking

Le salon/salle à manger reposait sur des estrades à double niveaux. Alors pourquoi tant d'estrades ?... Hélas, elles avaient servi à enfouir les gravats des précédents travaux, 40 ans auparavant.

En remettant tout à niveau, nous avons allégé d'un grand poids les plafonds du rez-de-jardin et ouvert à bien plus de possibilités d'aménagement. Nous avons juste laissé une marche par allège pour continuer de rêver devant la fenêtre !


Les différents espaces sont naturellement définis, sans cloison : entrée, cuisine, bureaux…

Dans ce beau volume, se trouvent mon bureau, celui d'Elise, salariée de l'agence et celui de Cynthia Binazzi architecture.


_AVANT : vue escalier et estrades rez-de-chaussée
_AVANT : vue escalier et estrades rez-de-chaussée

 _PENDANT LES TRAVAUX : pose du nouvel escalier
_PENDANT LES TRAVAUX : pose du nouvel escalier

_ APRÈS : vue des bureaux © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue des bureaux © Photographie Anna Vazeille

_ APRÈS : vue des rangements © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue des rangements © Photographie Anna Vazeille


La mezzanine trouve, non pas une, mais trois fonctions

L’ancienne mezzanine est dépouillée: plus de faux plafond, plus d'escalier imposant qui bloque la circulation, plus de rambarde en bois, plus d'estrade (oui, encore une!), plus de cloisons pleines... L'appartement respecte son passé et retrouve une touche industrielle avec toutes ses verrières en métal et son escalier unique. Les pièces bénéficient de davantage de lumière naturelle. L'escalier sur mesure est une véritable pièce architecturale dans cet espace ouvert. Il dessert 3 pièces : un bureau, une salle de réunion et une salle de détente.

Dans le bureau en mezzanine, les architectes d'atelier ELEMENT ont une vue plongeante sur l'espace de coworking grâce à une verrière à mi-hauteur. Deux bandeaux LED se glissent entre les poutres pour obtenir l'intensité lumineuse voulue.


La salle de réunion se ferme par une verrière coulissante. Un canapé BZ orange se déplie pour les amis de passage, mais le reste du temps, nous y organisons toutes nos réunions clients, calés dans des chaises en velours vert devant le superbe papier peint panoramique qui nous ramène un peu d'extérieur.

_ APRÈS : vue sur le canapé et le papier peint © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue sur le canapé et le papier peint © Photographie Anna Vazeille


La salle de détente avec son coin TV se transforme elle aussi en chambre d'amis, quand Élise n'y va pas faire la sieste ! Une grande verrière atelier donne une perspective plongeante sur le coworking et amène la lumière naturelle. Un papier peint "So British", des meubles vintages, un vieux tourne-disque... Cette pièce respire un joyeux mélange des styles.


Et c'est bien le concept de l'agence Lalaklak, le Cheerful Design ! Un design joyeux pour vous rendre sereins et heureux.

_AVANT : vue générale chambre
_AVANT : vue générale chambre

_ APRÈS : vue de la salle de détente © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue de la salle de détente © Photographie Anna Vazeille

_ APRÈS : vue de la salle de détente © Photographies Anna Vazeille
_ APRÈS : vue de la salle de détente © Photographie Anna Vazeille



Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page